Skip to content

Comment bien préparer son dossier de location ?

Lorsque l’on désire candidater pour devenir occupant d’un logement, la concurrence est rude. ➤ Alors, comment travailler son dossier locataire pour sortir du lot ?

koliving preparer dossier location

Que l’on soit à la recherche d’une maison en location vide ou d’un appartement en meublé, voire en coliving ou en colocation, la première chose que chacun se demande est sans doute : “est-ce que mon dossier sera accepté ?”, ce qui est source d’angoisse. Seulement, même si louer sans gagner 3 fois le loyer ou sans garant sous le coude peut paraître impossible, la réalité est qu’il n’en est rien. Chacun peut tout à fait faire valoir les points forts de sa situation, à condition de savoir se vendre… Alors, comment faire accepter son dossier locataire pour décrocher la location que l’on désire tant, même dans une zone de tension locative ? Découvrez-le dans cet article !

 

Sommaire :

Les documents demandés dans un dossier locataire classique

L’étude de solvabilité du locataire est un passage indispensable pour tout propriétaire bailleur cherchant à trouver le parfait candidat à la location. Pour procéder à cette tâche et également vérifier votre légitimité, certains documents sont ainsi exigés pour la constitution du dossier : 

  • un justificatif d’identité en cours de validité sous forme de photocopie (passeport ou carte nationale d’identité) ; 
  • un justificatif de domicile (résidence principale actuelle) pouvant être une facture du fournisseur d’électricité, une attestation d’assurance habitation ou encore le dernier avis de taxe d’habitation ; 
  • un justificatif d’activité professionnelle : les 3 dernières fiches de paies pour un salarié, ou les deux derniers bilans pour un travailleur indépendant (pour les micro-entrepreneurs, une attestation d’affiliation à l’URSSAF, ainsi que vos dernières attestations de CA).

Encadré par la loi Alur, chaque dossier doit donc comporter chaque élément mentionné dans la liste des pièces à fournir ci-dessus. Les autres pièces sont donc facultatives. En revanche, si vous avez un ou deux garants, ils devront également fournir les mêmes documents pour vérifier leur solvabilité et donc leur qualité de caution. 


Bon à savoir : Depuis le décret n° 2019-1019 du 3 octobre 2019, les propriétaires n’ont plus l’autorisation légale d’exiger que le justificatif de la pièce d’identité du candidat-locataire ou de sa caution comporte la signature de son titulaire.

Mettre de côté d’autres preuves de solvabilité et de fiabilité

Que vous prépariez un dossier de location en couple ou solo, pour enrichir votre dossier de location et mettre toutes les chances de votre côté, vous pouvez le compléter avec d’autres pièces justificatives venant appuyer votre intérêt pour le contrat de location du bien immobilier. Rappelons que ces pièces sont facultatives pour la constitution du dossier locatif, donc le propriétaire a le droit de demander, mais vous avez également le droit de refuser pour X ou Y raison. 

Il peut s’agir : 

  • du dernier avis d’imposition ou celui de votre caution (solidaire ou classique) ;  
  • une carte d’étudiant ou attestation de scolarité ; 
  • une carte de séjour en cours de validité ; 
  • une carte professionnelle ou une attestation de l’employeur ;
  • pour le garant : une photocopie de l’avis de taxe foncière s’il est propriétaire de sa résidence principale ; 
  • un extrait de K Bis pour justifier de l’inscription de votre société au registre du commerce, le cas échéant ; 
  • un justificatif de la procédure en cours concernant votre dossier social étudiant (DSE) si vous attendez l’attribution d’une bourse d’études ; 
  • votre identité bancaire (RIB) ; 
  • des quittances de loyer de votre précédente location.  

De plus, si vous bénéficiez d’une aide au logement par la CAF, ou que vous savez que vous en aurez le droit, imprimez le justificatif de votre simulation réalisée en ligne, ou ajoutez les justificatifs de paiements des APL sur les 3 derniers mois. Cela correspond à une source de revenus supplémentaire, qui, bien souvent, est directement perçue par le bailleur sur son compte bancaire chaque mois.

Vous pourriez aimer : Vivre à Angers, tout ce qu’il faut savoir !

koliving-dossier-location-documents-interdits

La liste des documents interdits 

Le bailleur est néanmoins confronté à des limites, car il existe certains documents considérés comme trop confidentiels, et que l’on ne peut pas exiger de vous, à savoir : 

  • une photo de vous ; 
  • votre carte vitale ; 
  • une attestation bancaire ou un relevé ; 
  • une autorisation de prélèvement automatique ; 
  • un extrait de casier judiciaire ; 
  • votre dossier médical ; 
  • un contrat de mariage, un certificat de concubinage ou votre livret de famille.

Pour information, cette liste est indiquée en application des textes de loi du 6 juillet 1989 et du 17 janvier 2002.

Bon à savoir : Attention, lors de la constitution de votre dossier locataire, aucune somme d’argent ou paiement des loyers ne peut être demandé par le bailleur, car c’est strictement interdit. Si une telle chose vous arrive, c’est sûrement le signe d’une escroquerie.

Dossier locataire et garant : une mission salvatrice !

Pour signer un contrat de bail et emménager le plus vite possible dans votre nouvel appartement, il est vrai qu’avoir un garant est recommandé. Pour renforcer la position de votre cautionnaire, vous pouvez joindre directement une lettre d’engagement de sa part lors de votre dépôt de dossier. Veillez à ce qu’il indique dessus s’il se porte garant à titre de caution classique (il doit payer vos dettes en passant par la justice si vous n’aviez plus de ressources pour le faire) ou à titre de caution solidaire (il s’engage à régler le loyer sans passer par la justice si nécessaire) et conservez-en une copie. 

Autre solution si vous n’avez personne de votre entourage pour endosser ce rôle, demander une garantie visale qui est totalement gratuite. Elle est destinée aux moins de 31 ans, quelle que soit votre situation professionnelle, ou aux autres personnes physiques respectant l’un des points suivants : 

  • Vous êtes salarié d’une entreprise de secteur privé et vous pouvez justifier d’un salaire inférieur ou égal à 1 500 € net par mois. 
  • Vous êtes en mutation professionnelle dans le privé : CDD depuis 6 mois ou moins, promesse d’embauche, période d’essai d’un CDI, mutation géographique, etc.

Autrement, trouver un appartement sans garant n’est pas impossible, mais il est vrai que si vous n’avez pas de revenus suffisamment élevés par rapport au montant du loyer et des charges, ce détail peut considérablement rassurer le propriétaire et faire pencher la balance en votre faveur. 


Bon à savoir : Si vous souhaitez louer un bien dans le cadre d’un bail mobilité (pour une période de 1 à 10 mois ne faisant pas l’objet de votre résidence principale), alors la garantie visale peut vous être accordée quel que soit votre âge : étudiant, en formation professionnelle, en mission de service civique ou en tant que salarié en déplacement temporaire. 


Dans le même thème : Comment se déroule la remise des clés ?

Être inventif dans la présentation de sa candidature locative

Enfin, la présentation du dossier peut vous aider à vous démarquer de la concurrence dans votre recherche d’un logement, surtout quand vous êtes dans une ville à forte demande locative. Pourquoi ne pas rédiger une page de garde avec un sommaire de vos pièces ? Ou encore, apporter vos documents dans une pochette colorée qui saura attirer l’attention ?

L’idée d’une lettre de motivation comme pour un entretien d’embauche est également une idée originale pour sortir du lot. Vous pouvez par exemple parler de la durée de location envisagée, informer le bailleur que vous êtes non-fumeur ou encore que vous n’avez pas d’animaux de compagnie, etc. C’est le moment de confier tout ce qui pourrait jouer en votre faveur. Qui sait, le propriétaire pourrait bien se prendre d’affection pour vous en voyant vos efforts fournis, en plus de lire des éléments réconfortants concernant votre situation personnelle.  

Qui peut m'aider à monter un dossier de location ?

Si vous ne parvenez pas à monter votre dossier de location en meublé ou que vous craignez que votre profession libérale fasse obstacle à votre candidature par exemple, sachez que Koliving peut vous aider. En effet, vous n’avez qu’à déposer vos documents dans votre espace membre, et pour le reste, c’est notre intelligence artificielle qui prend le relais et qui le valide instantanément !

Autre bonne nouvelle pour ceux qui n’ont pas la chance de disposer d’un garant pour compléter leur demande de logement, nous acceptons les candidats de moins de 30 ans sans garant. Autre point fort de notre solution 100 % en ligne, si le logement ne correspond pas à vos attentes, nous conservons précieusement votre dépôt de garantie et un nouvel appartement vous est présenté sous 48 H. Alors, si l’option tranquillité vous intéresse pour un dossier locataire qui “convertit”, inscrivez-vous gratuitement sur Koliving en quelques clics !

 

Pour aller plus loin

Qu’est-ce qu’un bon dossier de location ? 

Un dossier solide est un dossier qui parvient à rassurer l’investisseur locatif. En d’autres termes, au-delà de l’aspect humain qui peut parfois beaucoup aider certains locataires, ce sont les chiffres qui vont le plus attirer l’œil du loueur. Une source de revenus stable et justifiable sur les derniers mois, la fiche d’imposition de l’année précédente, des garanties d’anciens propriétaires sous forme de quittances de loyer, etc. Tout ce qui peut jouer en votre faveur est bon à présenter, du moment que cela justifie de votre solvabilité sur le long terme.

Comment louer si l’on n’a pas 3 fois le montant du loyer ?

Si vous vous trouvez dans cette situation, et c’est le cas de bien des ménages, la première chose à penser est de trouver un garant, en caution simple ou en caution solidaire. Vous pouvez également demander une caution bancaire auprès de votre établissement financier.

C’est quoi le dépôt de garantie ?

Il s’agit d’une garantie demandée par le propriétaire bailleur pour s’assurer de la solvabilité du candidat, et tout autant pour couvrir tout éventuel manquement de paiement ou retard de celui-ci, voire pour payer des réparations affectant le bon état de location du logement. Généralement remis sous forme de chèque que le propriétaire va encaisser, la somme correspond à un mois de loyer hors charge pour une location nue et à 2 mois maximum en cas de location meublée. Une facture acquittée est remise au locataire.

 

Articles récents

Quels sont les changements de la loi Pinel en 2023 ?

Quels sont les changements de la loi Pinel en 2023 ?

Le dispositif Pinel comme on le connaissait est révolu ! Désormais, la loi Pinel 2023 nous propose de nouveaux taux, couplés au Pinel Plus....

Que choisir entre coliving et colocation ?

Que choisir entre coliving et colocation ?

Chacun est libre de choisir le mode de vie qui lui convient. Mais, comment choisir entre Coliving ou Colocation ? Découvrez quelques pistes...

Quels sont les recours face à un tapage nocturne ?

Quels sont les recours face à un tapage nocturne ?

Si vous êtes victime de Tapage Nocturne et que vous aimeriez bien dormir tranquille sans avoir besoin de plier bagage, alors cet article es...

-->