Skip to content

Qu’est-ce que le coliving ? Zoom sur ce style d’habitation particulier

Vous connaissez sûrement la colocation, mais savez-vous ce qu'est le Coliving ? ➤ Définition, concept et avantages vous sont donnés dans cet article !

Quand on souhaite devenir propriétaire-bailleur dans le cadre d’un investissement locatif, les différentes stratégies immobilières doivent faire l’objet d’une analyse poussée. Il en va de même pour les locataires à la recherche de conditions avantageuses dans un mode locatif en particulier. Dans cet article, nous allons vous parler d’une manière différente de louer en meublé, qui pourrait s’apparenter à de la colocation, mais qui n’en est pas totalement : le coliving. Alors, que signifie ce terme et quels en sont les avantages pour les investisseurs autant que pour les occupants potentiels ?

Sommaire :

Coliving : définition

Le coliving est un concept d’habitat partagé clé en main, dont les résidents se nomment les colivers. Ce mode de vie commune a vu le jour aux États-Unis dans les années 2000, et il s’est vu apparaître en France avec un décalage de quelques années. Concrètement, il pourrait être représenté comme un modèle hybride entre colocations, services hôteliers et espaces de coworking. En effet, chacun de ces trois concepts est à la base de la création du coliving. 

Ce mode d’habitation partagé est également une réponse à un véritable besoin urbain, étant donné que la population ne cesse de croître au sein des villes à forte tension locative, comme c’est le cas dans les grandes villes et les cités étudiantes. 

Littéralement si nous le traduisons de l’anglais, co-living signifie “vivre ensemble”. Cet espace d’habitat collectif dispose en réalité de parties communes et de lieux privatifs. Cela peut par exemple être plusieurs studios, qui partagent une terrasse, une piscine ou encore une salle de sport. En outre, des services habituellement proposés en hôtellerie sont à la disposition des locataires. Il peut s’agit, entre autres, de : 

  • ménage ; 
  • service de repassage et de blanchisserie ; 
  • fourniture du linge de maison ; 
  • une connexion internet ; 
  • abonnements à des sites de streaming tels que Netflix ou Prime Video, etc. ; 
  • conciergerie ; 
  • etc.

Ce concept est encore au stade embryonnaire dans les grandes villes de l’hexagone, mais son potentiel, tant pour les futurs colivers que pour les investisseurs locatifs, s’avère réel, d’autant plus avec tous les efforts que sont prêts à faire les Français pour payer moins cher et se mettre au vert (Bla Bla Car, Drivy, etc.).

Différence entre coliving et colocation

Il est vrai qu’au premier abord on peut se demander où se trouve la frontière entre la colocation et le coliving. En réalité, investir dans l’achat d’un bien immobilier pour y faire du coliving ou avoir un projet d’investissement à des fins de colocation, ne revient pas du tout au même ! Pour l’un, il convient de réaliser une grosse acquisition, quand pour l’autre, un simple appartement de plusieurs chambres peut suffire amplement. En effet, pour mettre en place du coliving, il faut être prêt à contracter un crédit immobilier bien plus conséquent, car la superficie nécessaire est bien plus élevée.

Ensuite, et c’est d’ailleurs pour cela que le nombre de m2 et l’agencement du bien doivent être bien pensés, le coliving est divisé en espaces partagés bien distincts des logements individuels des colivers. De ce fait, ils ne partagent pas une salle de bain, des toilettes, ou chaque pièce qui n’est pas attribuée à l’occupant, comme cela est le cas en colocation. En tant que colocataire, vous payez une chambre privée, parfois associée à sa salle d’eau, alors qu’en tant que coliver, vous payez votre loyer pour votre appartement privé, associé à des services supplémentaires et à des espaces de cohabitation scindés et définis, le plus souvent de loisirs ou de détente uniquement.

definition coliving tendance colocation

Vous aimerez aussi : Les préjugés sur la colocation


Bon à savoir 
: La durée moyenne d’occupation d’un logement en coliving est de 10 mois. Il y a donc un turn-over important à prendre en compte. Finalement, cela est similaire aux autres types de location en meublée, car ce mode de vie convient le plus souvent à de jeunes étudiants.

Mettre un appartement en location en coliving : avantages

Une rentabilité locative potentielle intéressante

Pour se constituer un patrimoine, il faut diversifier son portefeuille, et ce, même au sein d’un secteur, par exemple au sein du marché immobilier. Alors contracter un prêt immobilier pour acheter un bien à mettre en coliving est un gage de diversification certaine, et qui plus est, au fort potentiel de rentabilité immobilière. En effet, le prix du loyer se trouve nettement au-dessus du marché, et le taux de vacance locative est relativement bas, puisque la demande est en croissance permanente. Le standing proposé attire les locataires à la recherche de liens sociaux et dans le même temps, d’un bout d’intimité.

Par ailleurs, le coût d’un tel projet immobilier peut en effrayer plus d’un, car il s’agit d’un investissement d’envergure, qui doit se concevoir sur beaucoup de superficies. D’ailleurs, il s’agit la plupart du temps de projets d’achat de logements neufs. Vous devez avoir une stratégie de très long terme pour bénéficier de l’effet de levier de ce placement dans la pierre… 

Comptez entre 4 à 7 % de rendement net annuel, ce qui s’apparente à un investissement judicieux en crowdfunding immobilier ou encore dans une SCPI performante !

Une fiscalité avantageuse grâce au statut LMNP

En choisissant d’investir dans des biens en location meublée, vous pouvez profiter de réductions d’impôts si vous optez pour le régime LMNP. En effet, lorsque vous êtes loueur en meublé non professionnel (statut LMNP), vous bénéficiez d’un avantage fiscal, s’apparentant à de la défiscalisation immobilière, surtout si vous vous mettez au réel. Vous relevez alors des bénéfices industriels et commerciaux (BIC).

À condition que vous respectiez le plafonnement de 23 000 € de revenus locatifs tirés de votre activité de loueur en meublé, vous êtes éligible à cela. Vous pouvez déduire chacune de vos charges (intérêts d’emprunt, frais de notaire, taxe foncière, etc.). De plus, le bâti se voit amortissable sur plusieurs années, tout comme le mobilier présent dans le logement en coliving. 

Investir dans un bien immobilier en coliving pour éviter la gestion locative

En participant à un programme immobilier clé en main, vous vous affranchissez de toute la gestion locative de votre projet. Vous signez un bail commercial ou un mandat de gestion locative avec une société spécialisée qui s’engage à faire l’intermédiaire entre vous et les locataires. De la recherche des colivers, aux signatures de contrats de location, jusqu’à l’état des lieux de sortie, le mandataire en question s’occupe de tout, avec pour objectif de faire de votre placement un investissement rentable. C’est également l’entreprise mandatée qui se charge de vous verser vos loyers chaque mois. 

À lire aussi : Quels sont les travaux d’entretien en coliving ? 

Pourquoi choisir un logement partagé en tant que locataire ?

Dénicher un contrat de location plus facilement

Si vous êtes jeune, célibataire et étudiant, il peut parfois être compliqué de trouver un logement, car les propriétaires-bailleurs font davantage confiance aux familles ou aux couples pour ne pas être victime d’impayés. Ainsi, heureusement que le coliving existe, c’est une réelle opportunité pour les solitaires, qui profitent, en plus, de la possibilité de se faire des connaissances supplémentaires. 

Acheter son indépendance tout en vivant en communauté

Il est vrai que ce point est très appréciable, car en décidant d’opter pour ce mode de location partagée, vous pouvez, quand vous le souhaitez, vous mélanger aux autres habitants, grâce aux lieux dédiés à ces échanges. C’est idéal pour la création de liens sociaux, venant améliorer une vie de groupe où chacun dispose de son espace personnel et privatisé, en plus de pouvoir profiter à sa guise d’activités en communauté. 

Bénéficier d'une plus grande superficie habitable

Dans les villes à tension locative, le plus souvent, ce sont les studios meublés qui sont proposés à la location, ce qui implique de devoir vivre dans 15 à 30 m2, si ce n’est moins. Le plus du coliving, c’est également de bénéficier de plus d’air, en dehors de son studio ou F1, voire F2, afin de se sentir moins oppressé. Certains espaces de coliving possèdent un jardin, une grande cuisine, ou un bar en commun, ce qui est propice à s’évader l’esprit au sein d’un lieu plus aéré. 

Profiter de services supplémentaires avantageux

Enfin, comme nous l’avons vu, les services hôteliers sont un réel bénéfice lorsque l’on décide d’habiter dans un lieu partagé. Qu’il s’agisse de services ménagers, d’une conciergerie ou encore de fourniture de connexion internet, ils apportent une raison de plus pour choisir ce mode de vie nouvelle génération. 

Comment trouver une maison en coliving rapidement et en ligne ?

Vous êtes à la recherche d’un appartement destiné à être loué en coliving, voire en colocation et vous ne savez pas par où commencer ? Vous êtes au bon endroit ! 

Chez Koliving, nos équipes se chargent de vous trouver la pépite idéale selon vos exigences et la ville souhaitée. Pour cela, rien de plus simple, commencez dès maintenant à trouver l’appartement de vos rêves en lançant une recherche rapide !

Pour aller plus loin

Comment créer un coliving ?

Pour créer un coliving, il faut commencer par faire le point sur ses objectifs financiers. En effet, vous devez être prêt à investir pas moins de 1 million d’euros pour parvenir à concevoir ce genre d’espaces. Il s’agit d’un projet immobilier de taille, qui doit être réfléchi. En comparaison, comptez 300 000 € en moyenne pour réaliser un investissement locatif à but de colocation. 

Quel bail pour coliving ? 

En tant que locataire, vous allez être amené à signer un contrat de bail de location meublée classique. 

C’est quoi la loi LMNP ? 

Le statut de loueur en meublé non professionnel, ou statut LMNP, est un type d’investisseur dans l’immobilier locatif, qui fait de la location meublée. Ce régime spécial permet à l’investisseur de payer moins d’impôts, en échange de quoi, il s’engage à ne pas réaliser plus de 23 000 € de recettes locatives annuelles, entre autres. 

 

Articles récents

Quels sont les changements de la loi Pinel en 2023 ?

Quels sont les changements de la loi Pinel en 2023 ?

Le dispositif Pinel comme on le connaissait est révolu ! Désormais, la loi Pinel 2023 nous propose de nouveaux taux, couplés au Pinel Plus....

Que choisir entre coliving et colocation ?

Que choisir entre coliving et colocation ?

Chacun est libre de choisir le mode de vie qui lui convient. Mais, comment choisir entre Coliving ou Colocation ? Découvrez quelques pistes...

Quels sont les recours face à un tapage nocturne ?

Quels sont les recours face à un tapage nocturne ?

Si vous êtes victime de Tapage Nocturne et que vous aimeriez bien dormir tranquille sans avoir besoin de plier bagage, alors cet article es...

-->